Pose de prothèse mammaire à Lyon : quelles sont les options disponibles ?

Aujourd’hui, la pose de prothèses mammaires est une des chirurgies auxquelles les femmes ont le plus recours. Rappelons qu’il s’agit ici d’une plastie souvent réalisée dans un cadre purement esthétique. En France, un bon nombre de femmes ont déjà réalisé l’opération et il y en a encore un bon nombre qui pensent franchir le cap.

La pose de prothèses mammaires en quelques mots

« Pose de prothèses mammaires » est une des appellations courantes qu’on utilise pour désigner la plastie d’augmentation mammaire par prothèses. C’est une intervention chirurgicale destinée à l’augmentation du volume de la poitrine. Pour ce faire, on utilise des prothèses ou des implants mammaires.

A voir aussi : Les secrets d'une routine skincare efficace : découvrez les produits incontournables pour prendre soin de sa peau !

On associe souvent cette intervention chirurgicale à l’augmentation des seins, mais certaines patientes désireuses de corriger une légère ptôse mammaire peuvent également y avoir recours. Ce site web pourra vous permettre d’en apprendre plus sur ce type d’opération.

Cette plastie est réalisée par un chirurgien plasticien. L’opération se fait sous anesthésie générale et elle dure entre 40 et 90 minutes. Dans certains cas, la pose de prothèses mammaires s’accompagne d’une plastie mammaire ou d’un lipomodelage.

A lire en complément : Faire la différence entre la pose cil à cil et volume russe effet naturel

Les différentes prothèses mammaires

Quand on dit « prothèses mammaires », on pense à un produit, mais pourtant, il existe différents types de prothèses destinées à la plastie d’augmentation mammaire. Certes, la plupart de ces prothèses ont une enveloppe en élastomère de silicone, mais certaines peuvent avoir une enveloppe en mousse polyuréthane.

C’est surtout au niveau du produit de remplissage que ces prothèses mammaires se différencient. Elles peuvent être remplies d’un gel de silicone qui est plus ou moins cohésif. C’est le type de prothèse le plus demandée par les patientes, de par le fait qu’il offre un résultat naturel. Certaines prothèses peuvent contenir du sérum physiologique ou d’hydrogel.

Certaines patientes peuvent s’interroger sur la rupture d’implant. Si on vous propose des prothèses de qualité, les risques de rupture de l’implant sont vraiment minimes. Cependant, si ça venait de se produire, si vous avez des prothèses remplies de gel, la viscosité du gel limite la fuite du produit de remplissage, mais ce n’est quand même pas sans risques. C’est là que la prothèse remplie de sérum physiologique peut être intéressante, car le produit de remplissage est inoffensif en cas de rupture de l’enveloppe.

Certains chirurgiens peuvent proposer des prothèses rondes ou des prothèses anatomiques. Ce sont des prothèses qui ont la forme projetée d’un sein. Elles sont plus proposées pour les patientes qui ont une petite poitrine. Le risque avec ce type de prothèses réside dans leur déplacement, mais rassurez-vous : s’ils se déplacent, une nouvelle opération peut être réalisée pour les replacer.

Faire le bon choix des prothèses

Lorsque vous vous rendez chez un chirurgien pour une pose de prothèses mammaires, le premier rendez-vous ne consistera pas uniquement à déterminer la date de l’opération. Ce professionnel va vous poser des dizaines et des dizaines de questions et il va vous faire passer quelques examens. Lors de ce premier rendez-vous aussi, il va vous expliquer les différents types de prothèses disponibles avec les avantages et les inconvénients de chacun.

Le chirurgien va également prendre du temps pour déterminer le volume de poitrine que vous souhaitez. Il va vous faire une proposition sur le volume qui convient le mieux à votre morphologie, mais il sera à l’écoute de vos attentes. Pour que vous puissiez mieux vous projeter avec votre nouvelle poitrine, il pourra même vous proposer d’essayer différents implants-tests. A la suite de ceci, le chirurgien vous expliquera en détail comment se passera l’opération et vous informera sur ce qu’il faut et ne pas faire après l’opération.

vous pourriez aussi aimer